Coach Daniel Goberville: “le point technique le plus important est la qualité du lâcher”

Voici mon premier interview d’un coach pistolet sur olympicpistol.com en Français. On commence avec mon coach actuel: Daniel Goberville. Il a été le plus rapide à répondre de tous les coach pistolet sur le répertoire.

Celle ci est déjà une de ses qualités comme coach: il répond rapidement. Mais pour moi ce n’est pas la plus importante. Ce que j’aime le plus est son style directe et positif, avec des faits et des opinions qu’on peut travailler. Entraîner avec lui me motive, en séance individuel où dans les séances collectives Mental Objective Perf (MOP) avec des autres tireurs qui prennent sérieusement l’entraînement.

Daniel est tres transparent et n’a pas de souci avec mon partage des plans d’entraînement qu’il me prépare. Si tu veux lui joindre, ses contacts sont dans l’annuaire d’entraîneurs de tir sportif et sur son site. Cela vaut vraiment la peine de s’inscrire pour recevoir ses newsletters sur le tir (les anciennes peuvent se consulter sur le site).

Maintenant c’est à Daniel de parler 🙂

Quand et comment as tu commencé dans le tir?

J’ai commencé le tir à la carabine en 1990 avec un ami d’école et j’ai tiré ensuite de 1974 à 1994 en équipe de France.

Qu’est-ce que t’a fait décider de te lancer dans le coaching? 

Quand j’ai arrêté ma carrière de sportif de haut niveau, je me suis occupé de mes deux filles, Céline et Sandrine.

À quelle niveau coaches tu et comment a été ta progression comme entraîneur? 

Je coach au niveau international mes deux filles Sandrine et Céline (vice championne olympique en 2012) et la fille de ma femme, Annabelle Pioch (vice championne d’Europe junior à 25 m en 2019). J’entraîne également des tireurs de tout niveau ( débutant à niveau national) à la carabine et au pistolet .

De quoi est tu le plus fier dans ta carriere comme coach? 

La médaille d’argent aux JO de Londres et les 3 titres de championne d’Europe de Céline 

Daniel et Céline lors le match de qualification des jeux olympiques de Londres 2012

Quelle est la chose la plus importante qu’un coach peut apprendre à ses athlètes? 

Comprendre le fonctionnement de leur cerveau et développer leur subconscient pour le tir.

Comment sont ton style et ta philosophie de coaching?

Accompagner les tireurs dans leur projet de vie (sportif, professionnel, famille) pour optimiser leur potentiel et obtenir la meilleure performance possible.

Comment entraines tu tes tireurs et tous les combien de jours? C’est comment un jour typique de coaching? 

J’entraîne des tireurs de tout niveau à la carabine(10m,50m) et au pistolet (10m,25m,50m) au stand de tir de Creil (France) chaque jour et à distance (Skype) sur les 3 composantes du tir : technique, mental et physique. J’accompagne également sur le plan coaching mental des tireurs à l’arc et au fusil

(Résumé de mon premier entraînement avec Daniel Goberville)

En quoi de pas vraiment important dépensent trop d’effort les pistoliers? 

A se poser trop de question sur leur position, sur leur crosse et sur leur résultat futur.

Comment fais tu pour motiver les tireurs en entraînement et compétition? 

Cela dépend des tireurs, il n’y a pas de règle, je m’adapte au besoin de chacun et à la situation du jour.

Je construis des programmes d’entraînement variés et personnalisés et j’adapte le rythme de l’entraînement et sa composition pour conserver une bonne motivation en compétition.

Qu’est-ce que tu demandes aux tireurs de faire avant une compétition ou entraînement pour qu’ils aient le bon état d’esprit? 

Cela dépend des tireurs, il n’y a pas de règle, je m’adapte au besoin de chacun et à la situation du jour.

Je m’efforce de comprendre leurs envies, leurs objectifs et leurs peurs afin de leur apporter les supports de pensées efficaces.

Comment gères tu la nervosité des tireurs lors d’une compétition? Peux tu donner un exemple?  

Cela dépend des tireurs, il n’y a pas de règle, je m’adapte au besoin de chacun.

Il est important de comprendre pourquoi le tireur ne réalise pas la bonne séquence mentale : Ce n’est pas qu’il ne sait pas la réaliser,c’est qu’il ne peut pas la réaliser à cause de ses pensées. Je vais donc intervenir sur son mode de pensée, sur sa lucidité…

Quel aspect de la technique de tir apporte le plus d’amélioration? Comment recommends tu de l’entraîner? 

Au tir au pistolet, le point technique le plus important est la qualité du lâcher. Mais cela s’apprend beaucoup plus facilement que la bonne manière de penser !

Quel est le point le plus important à améliorer pour les pistoliers (technique, mental, physique…)? Peux tu partager une routine pour ceci? Comment doivent les tireurs s’en prendre? 

Cela dépend des tireurs, il n’y a pas de règle, je m’adapte au besoin de chacun mais la préparation mentale associée à l’entraînement technique est indispensable.

Il ne faut pas dissocier l’entraînement technique de la préparation mentale, les deux vont ensemble et la manière don’t je m’entraîne fait aussi la manière dont je pense : Si je ne fais que des matches à l’entraînement, je ne vais penser qu’aux résultats et non au comportement qui permet de l’obtenir !

Peux tu partager des exemples de tactiques à utiliser pendant un match et qu’est-ce que les déclencherait? 

Cela dépend des tireurs, il n’y a pas de règle, je m’adapte au besoin de chacun.

Je peux coacher un tireur en le rassurant par mon discours pour qu’il ose faire ce qu’il sait faire, en le dynamisant pour qu’il affronte la situation en étant acteur et non spectateur, en lui demandant de porter son attention sur un point technique…

Sans quel outil tu ne peux pas vivre comme coach?

Mes yeux et le scatt !

Quelle question aurais tu aimé que je te pose et quelle serait la réponse? 

C’est déjà trop complet !!

Qui recommends tu que je interview?

Jelena Arunovic !

Support Olympic pistol and get full access to the trainings I get from my coaches.

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: